top of page

Antilles - Guyane

Référente : Célia NAVARRA

Mail : celia.navarra@laposte.net

Les stages
voyage_Antillais_sejour_pas_cher_sejour_

Stages répartis entre la Guadeloupe et la Martinique. 4 terrains de stage validant la MPR (dont 2 en CHU et 2 en centre de SSR) répartis en Guadeloupe et en Martinique.

L'internat débute aux Antilles pour les 2 premiers semestres, puis 2 semestres en métropole, puis se fini par 4 semestres aux Antilles.

Possibilité cependant de faire une maquette différente en concertation avec le coordinateur local et régional, et l’université en fonction du projet et des motivations.

 

Le retour en métropole en milieu de maquette pour le début de la phase d’approfondissement : 2 semestres ; actuellement convention avec plusieurs villes (Paris, Bordeaux, Montpellier, Toulouse…) mais possibilité de choisir une autre ville en fonction du projet et de la disponibilité en s'y prenant à l'avance. Point important à préciser : les choix de stages en métropole se font en surplus des internes de la ville en question donc : liberté quasi-totale dans les choix et possibilité de réaliser une maquette sur-mesure !

CHU

 

  • CHU de Martinique (Site de Mangot-Vulcin au Lamentin) :

- Service en cours de développement.

- Nombre de lits d'HC ou d'HDS : 20 places en HC / 10 lits en HDS

- Hospitalisation complète et de Semaine : 2PH temps plein et 1 Temps partiel. 1 assistant. Hôpital de jour : 2 PH. 1 PH équipe mobile MPR. Nombre d’internes fluctuant, mais en général 2 internes de spé +/-1 hors spé +/- 1 interCHU ou DFMSA.

- Type de patients et de pathologies : Accès neuro, AVC+++, SEP, Parkinson, Guillain barré, traumatologie membre supérieur

- Projets de développement : isocinétisme, Armeo, stabilométrie.

- Toute nouvelle filière COVID en plein développement, avec suivi du covid long et prise en charge pluridisciplinaire.

- Astreintes : aucune, pas de samedi matin. / Gardes : d’étage CH Mangot Vulcin (MPR, néphrologie, USLD/Gériatrie).

- Les visites : 1/semaine séniorisée. Mais chefs très disponibles.

- Les consultations, gestes réalisables : MPR générale (suivi de patients hospitalisés du territoire non exclusif), scoliose enfant et rachis adulte, traumatologie du sport, toxine/blocs moteurs, BUD, rhumatologie/infiltration, douleurs chroniques, maladies rares, neurorééducation pédiatrique .

- Consultations pluridisciplinaires : CERCA centre de référence maladies rares adulte et enfant (neuropédiatre + MPR), SEP (Neurologue+MPR), scoliose (Prothésiste+MPR), Membre sup (Chirurgien orthopédique+ MPR)

- Les réunions pluridisciplinaires : Staff patient sur dossier 1/semaine. P3i 1/mois.

- Les cours/ enseignement théorique : Cours examen clinique 1/sem. Staff médical avec présentation de dossiers. Cours en visio avec la Guadeloupe 1/semaine

  •   CHU de Pointe à Pître (déménagement en cours Bâtiments neuf+++) 

- Type de patients et de pathologies en fonction des secteurs : Service orienté neurologie (AVC-SEP-Blessé médullaire-myélite).

- Nombre de lits d'HC ou d'HDJ : 16 lits d'HC de MPR, HDJ.

- Les visites : 1 visite dans les chambres par semaine avec tous les seniors, mais très bon encadrement le reste de la semaine avec des CR quotidiennes.

- Les consultations, gestes réalisablse : Consultation des seniors très accessibles (BUD, toxines botuliniques, escarres, M. de Parkinson),

- Les réunions pluridisciplinaires : Staff pluridisciplinaire x1/semaine

- Les cours/ enseignement théorique : 1 cours/semaine (proposé par un des médecins ou paramédicaux du service)

- Astreintes : en fonction du nombre d'internes. (1 week end sur 3) / Gardes : 2 à 3 par mois aux urgences du CHU déménagement en cours donc possibles gardes d’étages, repos de garde toujours respectés et agréables sur l'ile.

- Commentaires : Stage intéressant, orienté neurologie, séniorisé pour un début d'internat. Consultations spécialisées plus diversifiées ; 1 seul poste d'interne de spécialité par semestre permettant à celui-ci de découvrir  pleinement ce qu'est un service de MPR (le rôle du médecin, les différentes professions du service, les gestes...)

 

EN PERIPHERIE 

 

  • CH Maurice SELBONNE (Guadeloupe - BOUILLANTE)

- Type de patients et de pathologies en fonction des secteurs : Service polyvalent : neurologie (AVC-SEP-Blessé médullaire-myélite…) / traumatologie / orthopédique (PTG-PTH-coiffes des rotateurs+++). Patients généralement pas très lourds : il s’agit d’un SSR en périphérie à 30 km du premier service d’urgence…Prise en charge rééducative en relais du service de rééducation du CHU de PaP​

 

- Nombre de lits d'HC ou d'HDJ : Centre hospitalier présentant 4 étages dont une balnéo au -1 et un plateau technique au Rdc. SSR réparti sur 2 étages avec environ 36 à 38 lits d'HC par étage et 4-6 HDJ par étage. Au 3ème et 4ème étages: PEC de l’obésité (rééducation nutritionnelle) et SSM.

- Les visites : 1 visite sur table par étage tous les 15 jours alternée avec 1 visite dans les chambres par étage

Les consultations, geste réalisable : Consultation scoliose 1x/mois avec le chef de service / BUD. Infiltrations toxines botuliniques tous les 15jours.

Les réunions pluridisciplinaires : Pas de staff ou réunion pluridisciplinaire dans le service mais possibilité d’assister au staff pluridisciplinaire dans le service de chirurgie orthopédique du CH de la Basse-Terre.

Les cours/ enseignement théorique : 1 cours/semaine (proposé par un des médecins du service)

- Astreinte : pas d’astreinte

- Gardes : gardes de service très calmes ; environ 3-4/mois ; chambre de garde confortable avec cuisine et grand écran (Canal+…)

- Commentaire : Stage intéressant et polyvalent mais ciblé préférentiellement pour un interne en fin de cursus, idéal pour réaliser sa thèse et cadre idyllique.

 

  

  • CH de la Basse-Terre (Guadeloupe - BASSE-TERRE) : service de cardiologie – rééducation cardio-vasculaire

 

Non validant pour la MPR mais hors filière très intéressant pour ceux qui sont intéressés par la rééducation cardio-vasculaire.

Nombre d’internes : 4 à 5 par semestre répartis dans les différents secteurs avec possibilité de rotation au cours du semestre

Type de patients et de pathologies en fonction des secteurs : Insuffisance cardiaque / pathologie coronarienne / post-chirurgie cardiaque (pontage ; remplacement valvulaire) / AOMI +/-

Nombre de lits d'HC ou d’HDJ : 20 lits d’HC + 6 lis d’USIC, 10 lits d’HDS pour les bilans et l’éducation thérapeutique, rééducation cardio-vasculaire en HDJ (20-30 patients).

Les visites : 1 grande visite par semaine le mardi dans le service

Les consultations, geste réalisable : Réalisation fréquente d’échocardiographies au lit du patient ou en consultation. Pose et lecture d’Holter-ECG. Réalisation et interprétation de test d’effort.

Les cours / enseignement théorique / présentation : Cours et présentations ponctuels à la demande.

Astreintes : samedi matin (environ 1/mois) / Gardes : aux urgences ; environ 3-4/ mois ; polyvalentes ; bien séniorisées

Commentaires : Stage intéressant pour un interne de MPR car permet une approche globale de la cardiologie avec un secteur de rééducation cardio-vasculaire très dynamique et des séniors très pédagogues.

 

 

  • CH Nord Caraïbe (Martinique – Le carbet) : centre de rééducation 

 

Présentation du centre en fonction des différents secteurs :

- Blessés médullaires : 1PH temps plein + chef de service pour 25 lits ;

- Cérébrolésés + Rééducation Fonctionnelle du Rachis : 1PH temps plein pour 25 lits ;

- Pédiatrie : IMC, orthopédie, troubles des apprentissages : 1PH + 2 PH pédiatre mi-temps pour 9 HC, 9 HdS, 2 HdJ.

- Orthopédie et appareillage : 2PH temps plein pour 12 HC et 28 HdS. + 1PH vasculaire (échographies), et consultation de cardiologie sur place.

- HDJ de Neuro-orthopédie : 1PH, pas d'interne.

Postes : 1 interne de spé + 1 MG + 1 FFI

Astreintes : aucune / Gardes : aucune.

Les visites et staffs pluridisciplinaires : 1 visite pansement et 1 staff patients /semaine UF1 et 2. UF3 : 1 visite et 1 staff par semaine. UF4 et UF 6-7 : 1 staff patient par semaine.

Les consultations : suivi de patients, RFR, Toxine, BUD, UCRM, Remplissage de Pompe à baclofène, appareillage, podologie, cardiologue, échographies.

Les réunions : médecins cadres 1/semaine avec présentation de topos.

Commentaires : Centre de rééducation d'expérience, nombreux gestes réalisables pour l'interne de spécialité. Possibilité de logement à l'internat.

  • Autres stages réalisables dans la maquette :

Neurologie / Rhumatologie / Pédiatrie / Gériatrie au CHU de Martinique, de Guadeloupe ou de Guyane.

Pour les stages libres : Cardiologie / Chirurgie orthopédique pédiatrique...selon projet.​​

La formation
  • Aide à la réalisation de la maquette personnalisée : les coordinateurs du DES de la Guadeloupe et de la Martinique sont très présents et investis dans le choix des stages et nombreux contacts avec la métropole. Nombre d'internes en formation : 2 à 3 nouveaux internes par promotion

  • Accès formations nationales : lors du retour en métropole mais difficile de se libérer pour assister à tous les cours en 12 mois...à négocier avec ses co-internes.

  • Depuis la crise COVID, certains se déroulent en visio, les internes sont alors libérés pour réaliser les cours à distance. En revanche, il faut prendre en compte le décalage horaire … Mais cela reste quand même intéressant et évite de devoir réaliser les 14 modules durant l’année en métropole.
     

  • Accès formations locales : Validation des premiers modules nationaux via cours en visio avec la Guadeloupe les jeudi après-midi effectués par le coordinateur de Martinique portant sur le programme national. Il peut y avoir plusieurs intervenants par cours, avec des médecins MPR dont la pratique au quotidien concerne le programme du cours.​

  • DU : Neuropsychologie et sciences cognitives, Plaies et cicatrisation...​

  •  FST : Médecine du sport en projet aux Antilles. Possibilité FST Douleur.
     

  • Congrès : Avant le covid, Congrès annuel de l'AMFERR (Association Martiniquaise de Formation, Etude et Recherche en Rééducation fonctionnelle et réadaptation) avec comme intervenant certains professeurs du COFMER (normalement 3 par an). Congrès annuel de traumatologie sportive (en Guadeloupe). Actuellement dans une dynamique de ré-instaurer ces congrès. Possibilité de congés formation pour se rendre au congrès de la SOFMER.
     

  • Activité de recherche : Tout projet ou envie de recherche sera accueilli par l’équipe très positivement. Possibilité de Master : STAPS Université PaP (notamment pour les inscrits au DESC de médecine du sport)
     

  • Possibilité de réaliser un inter-CHU après réalisation d’un dossier : très difficile voire impossible pour les internes Antilles Guyane de partir en interCHU. Mais des interCHU de métropole viennent.

La vie d'interne
  • Les gardes : Fonction du terrain de stage (cf évaluation des services). Au CHU : gardes aux urgences 2 à 3 par mois. Repos de garde toujours respectés.

  • La vie dans les îles : Rythme de vie très agréable le tout dans un cadre magnifique ! Les Antillais(e) ont le contact facile et sont très accueillant(e)s.
     

  • Pour celui qui aime les belles plages, les activités en nature (surf, kite surf, randonnées luxuriantes, cascade, volcan, plongées) ou les sorties en mer (jet ski, bateau) c’est la destination à choisir. Le climat est agréable 365j/365...Les internes font souvent le choix de vivre en colocation dans des villas avec piscine (A savoir que l’hôpital loge gratuitement tous les nouveaux internes pendant 1 mois à son arrivé puis à chaque changement d'île). D’une manière générale, l’ambiance est très festive entre les internes...
     

  • Activités culturelles : quelques petits musées, 1 cinéma moderne, des festivals de musique, des distilleries et habitations traditionnelles, culture de canne à sucre et de bananes. Des centres commerciaux pour faire du shopping, des bars et boites de nuit pour les noctambules. Grandes fêtes populaires, Carnaval début mars et Tour des Yoles fin juillet. Lignes d'avions ou maritimes entre les îles des Antilles (Dominique, Antigua, St martin, Cuba, Puerto rico, St Lucie...) mais aussi les États Unis pour les explorateurs.
     

  • A noter qu’il est indispensable d’avoir son permis de conduire et une voiture, les transports collectifs de type bus ou taxico n’étant pas réguliers.

bottom of page